Download e-book for iPad: A bord des grands voiliers du XVIIIe siecle (La Vie privee by Pierre-Henri Strater (текст), Pierre Brochard (иллюстрации)

By Pierre-Henri Strater (текст), Pierre Brochard (иллюстрации)

ISBN-10: 2010046846

ISBN-13: 9782010046841

A bord des grands voiliers du XVIIIe siecle (Повседневная жизнь матросов в XVIII веке) - двадцать первая книга популярной серии Повседневная жизнь людей от французского издательства Hachette.

Show description

Read or Download A bord des grands voiliers du XVIIIe siecle (La Vie privee des hommes) PDF

Similar french_1 books

Additional resources for A bord des grands voiliers du XVIIIe siecle (La Vie privee des hommes)

Example text

Ceux qui vivent autour de la Méditerranée, « exilés de Jérusalem » (pour l’essentiel attachés aux rites de Babylone), s’identifient comme « Sefardim » (d’après le verset du livre biblique d’Abdias qui parle des « exilés de Jérusalem qui sont à Séfarade »). Ils y parlent arabe, prient en hébreu, pensent en grec.  » Ils vivent souvent heureux, même si l’islam d’Espagne, comme celui de Babylone, leur impose la rouelle jaune, et un statut spécial même si les massacres ne sont pas rares. Parmi ces juifs, des paysans, des médecins, des marchands, des architectes, des cartographes, des artisans, mais aussi des poètes, des généraux et des hommes d’État : Yehudah Halévy, Ibn Ezra, Samuel Ha-Naguid, Ibn Chaprout dialoguent avec les philosophes musulmans partisans d’Aristote, de Platon ou du soufisme, d’al-Ghazali à al-Fârâbî.

Libres de s’administrer, de vivre leur religion, d’écrire leurs textes et même de convertir d’autres personnes, ils inventent là, sans le savoir, les principes de leur vie ultérieure, ceux qui garantiront leur survie : accepter la loi des pays d’accueil, vivre groupés, rester reliés aux autres communautés en exil. En –522, un roi nommé Darius prend le pouvoir à Babylone. Il nomme Zorobabel, fils du roi exilé, comme son représentant à Jérusalem et le laisse y édifier un second Temple, promis par Cyrus et inauguré en 515 avant notre ère.

Dieu. Le mot même n’existe pas en hébreu ; Il n’est, pour le judaïsme, ni une personne ni un mythe, à peine un concept ; Il est unique (même si le premier des mots qui Le désigne, Élohim, est un pluriel) ; Il est éternel (un autre des noms qui Le désigne, le Tétragramme, est composé du verbe « être » conjugué à tous les temps). Il est enfin abstrait, et inconnaissable.  » Il n’exige pas la conversion de tous au judaïsme ; Il ne demande pas à l’homme de prier pour son salut. Il est énigmatique, enfin, parce que, étant unique, le Mal ne peut être imputé à une autre divinité et semble donc faire partie de Son projet : « L’Éternel a tout fait en vue de sa fin, et même le méchant pour le jour du malheur » (Pr 16, 4).

Download PDF sample

A bord des grands voiliers du XVIIIe siecle (La Vie privee des hommes) by Pierre-Henri Strater (текст), Pierre Brochard (иллюстрации)


by Jeff
4.2

Rated 4.70 of 5 – based on 25 votes